mercredi 19 juillet 2017

Un anniversaire en famille

Jeudi dernier nous fêtions tous les cinq la-dernière-année-avant-la-moitié-de-siècle de Franck. Pour une fois il a voulu qu'on soit tous en famille pour passer ce moment. D'habitude, on fait un repas sympa le midi avec les enfants et le gâteau, puis le soir on est tous les deux plateau télé/DVD. C'était chouette de préparer l'anniversaire avec les enfants. Quelques jours avant, je leur avais demandé s'ils voulaient lui offrir quelque chose. Thomas qui aime toujours faire des cadeaux a dit "oui" et Timothée a voulu aussi participer. On a donc cherché des idées et ils ont pris dans leur tirelire pour acheter un cadeau à leur papa. En ce qui me concerne j'avais déjà l'idée depuis plusieurs mois et avais de côté une petite enveloppe/cagnotte dans laquelle j'économisais au fur et à mesure.

On avait aussi pensé au menu et le soir venu on s'est donc tous mis à préparer la soirée. J'avais une liste des différentes choses à faire et chacun cochait là où il voulait participer. Nathanaël s'est chargé de la table. Thomas m'a aidé pour le repas (pizza fromages, salade composée et cookies, pour accompagner le sorbet abricots que j'avais fait la veille). Timothée est allé chercher les cadeaux.


Franck avait un peu de retard ce soir-là mais c'était bien car ça nous a laissé le temps de tout finir. On avait choisi un dessin animé japonais Ghibli qu'il avait acheté dernièrement. Ce sont ses préférés et c'est adapté pour toute la famille. "Souvenirs de Marnie"

Vers 19h, on s'est donc installé devant le dvd avec une belle assiette. C'était très beau, comme toujours!

Une heure plus tard, on a fait un entracte pour ouvrir les cadeaux et apporter le dessert. Thomas avait acheté un livre et un cordon à lunettes. Pour la petite histoire, pour trouver des idées, j'étais allée sur Amazon, pour voir les articles "mis de côté" de Franck (il y en a plus de 250 !!). Et il y avait un livre dans son panier, que je ne connaissais pas mais qui correspondait au budget de Thomas. Du coup on est allé à la librairie en ville, et on l'a trouvé. En plus il y avait le cordon à lunettes, car Franck devait en changer depuis un moment. Quand Franck a ouvert le paquet il a souri car le soir même, en allant à la librairie après le boulot pour récupérer une commande, il a cherché ce livre mais trouvait plus le titre exact et n'a donc pas pu l'acheter (pourtant on avait bien prévenu, deux jours avant, de ne rien acheté d'ici son anniversaire...). Il l'avait mis dans son panier Amazon, car il avait lu un extrait intéressant sur Facebook et voulait me l'acheter:) Alors c'était une bonne surprise quand il a découvert le cadeau :).

Timothée avait choisi des bonbons et une plaque de chocolat. Je crois que c'était la première fois qu'il faisait un cadeau, en tout cas avec ses sous à lui.


Mon cadeau est plutôt un classique, puisque ça doit faire la troisième que je lui achète depuis qu'on se connaît. Mais à chaque fois je n'avais pas les moyens d'en prendre une bien et elles ne duraient jamais longtemps. Cette fois-ci j'avais donc économisé et j'ai pu lui en prendre une en cuir! (merci aussi les soldes...). Enfin une belle sacoche pour le dimanche.


Avant de reprendre le film, Timothée a insisté pour que son papa souffle des bougies alors on en a mis deux sur ses cookies. Ils les ont soufflées ensemble.

C'était marrant car le dessin animé a duré un peu en soirée et Timothée, qui n'a pas l'habitude de veiller, regardait toujours l'heure pour m'en informer. Il n'est pas demandeur à se coucher tard. Finalement, à 21h, il a demandé à monter se coucher, même avant la fin. Une petite histoire et un câlin plus tard, il dormait. On a donc terminé la soirée tous les quatre.

C'était une très bonne soirée et j'étais contente que tout se soit bien passé (ce n'est pas toujours gagné avec les bagarres/chamailleries des uns et des autres, surtout des deux grands...). Franck était content de toutes ses attentions et on a bien mangé :) L'année prochaine, ce sera une autre histoire. Mais chuuuttt.....

vendredi 14 juillet 2017

12of12 - Juillet

Mercredi 12 Juillet 2017
  1. Réveil un peu plus tardif pendant les vacances... 6h45 et un peu de mal à descendre du lit.
  2. De la bonne rhubarbe du jardin de belle-maman et une tarte alsacienne, rhubarbe meringuée (et sa quantité de sucre :)) pour le dessert.
  3. Fiche des vacances à remplir; peut-être pour pallier au "J'm'ennuiiiiie maman....".
  4. Courgettes jaunes de la Ruche (qui dit oui) = ratatouille pour midi!
  5. Quelques DVD et jeux à revendre. Cela nous a payé un après-midi à la piscine :)
  6. Cet après-midi, Thomas et Timothée sont au sport vacances et je suis avec Nathanaël. Au programme un épisode de "Fullmetal Alchimist Brotherhood" qu'il a regardé avec son papa lundi et qu'il voulait revoir avec moi, puis une ou deux parties de Master Mind. On s'est bien débrouillé! Au passage, je me souvenais que j'avais déjà fait une photo de ce jeu pour un 12of12, et en recherchant, c'était aussi un 12 juillet, il y a 3 ans. Marrant.
  7. Le goûter que Thomas s'est préparé. Ils mangent en regardant "Astro Boy", pendant ce temps je fais le blog. Après c'est une autre histoire... Il a fallu calmer les esprits et les voix. Peut-être pas la meilleure solution, mais les deux grands seront privés de téléphone et tablette jusqu'à samedi. Finalement, ce n'est pas plus mal car cela les force à trouver d'autres occupations car malgré les règles attachées au numérique, il y a toujours des déviances et ça crée des conflits. Du coup sans numérique la vie est -un peu- plus sereine.
  8. Il est temps de prendre en charge la chambre de Thomas. C'est sûrement lui qui a le plus de mal à y garder de l'ordre. Rien de mieux que de ressortir le "Jeu du rangement" que nous avions créé tous les deux. C'était un jour où je lui demandais ce qui pourrait le motiver à ranger. Il a dit "un jeu". Alors on avait pris 30 minutes pour créer ce jeu et même si ça prend plus de temps à ranger avec ce système, c'est fait et dans la bonne humeur et la coopération.
  9. Après les trois histoires que je lis à Timothée le soir, il s'installe confortablement sur son Barbibul et lit des livres, en attendant le bisou de papa et de s'endormir avec son CD du dessin animé "Robin des Bois". Je suis chaque jour reconnaissante qu'il ne fasse pas de problème pour s'endormir.
  10. Le mardi et le mercredi soir j'ai un moment de 15 minutes avec Nathanaël (le dimanche et lundi c'est avec Thomas). Après la fin de journée un peu houleuse, il est tout de même d'accord de passer du temps avec moi. Une petite voix m'avait souffler de demander, malgré son humeur peu engageante. Finalement, il a dit oui et on a passé un moment à jouer aux cartes. Le lien se recrée. Les enfants ne sont pas rancuniers.
  11. Un des films que Franck s'est acheté pour son anniversaire. Comme ce sont des films courts et que c'est les vacances, on peut en regarder presque un par soir. Ça change un peu. Les acteurs sont formidables dans ces vieux films-là et les dialogues collectors!
  12. Je continue mes Pratchett. Ça me détend. Cela me fait un break dans tous mes livres sur éducation ...etc et me laisse le temps de mettre en pratique tout ça avant de me replonger dans un autre.

jeudi 13 juillet 2017

Dernière semaine d'école

On commence la dernière ligne droite avant les vacances avec le spectacle de danse d'Adèle; cette année "Pan" (Peter Pan). J'avais décidé de ne pas le faire cette fois-ci, étant donné que je ne danse que le samedi et que c'est plus simple à gérer pour les places, d'avoir un nombre fixe de danseuses, samedi et dimanche. De plus, comme j'avais déjà présenté un bout de la danse à la soirée talents de Noël à l'église en décembre dernier, cela ne me manquait pas trop de ne pas danser devant tout le monde au théâtre. Du coup, j'étais moins stressée par toutes les répétitions et aussi j'ai pu y assister dans la salle! J'ai eu plaisir à aider Adèle pour la préparation au théâtre le mercredi juste avant. Et puis, une autre amie, Anne-Sophie, m'a gentiment donné deux places supplémentaires, ce qui a permis à Thomas et Nathanaël de m'accompagner. Ils étaient enchantés! On a vraiment passé une très bonne soirée et comme toujours c'était magnifique!
Les décors (fait main, en carton, par le mari d'une danseuse) étaient superbes. On s'y croyait vraiment.

La musique était géniale et les costumes aussi (fait pour la plupart par des mamans bénévoles). J'ai beaucoup aimé Les enfants perdus, et aussi les grandes indiennes. Adèle s'est pas mal servie de l'album de Lindsey Sterling. Il est super!



C'était chouette de voir en vrai les différentes danses répétées toute l'année. Voici mon groupe, les Fées clochettes (adultes). On avait deux danses.


Je crois que ce que j'ai préféré, ce sont les personnages principaux. Ils étaient vraiment dans leur rôle (Capitaine Crochet et Mouche, entre autres, excellents!) et on peut dire qu'Adèle les a bien choisi.


A la fin, on se dit que c'est toujours trop court. Heureusement, une amie a pu nous faire parvenir la vidéo que son mari a prise. Alors c'est bien de revoir des passages avec le son :)

Le lundi c'était notre dernier jour à deux avec Franck avant les vacances et on en a profité pour faire une sortie et en même temps célébrer notre anniversaire de mariage (15ans!). Je lui avais laissé le choix de la destination et je suis contente qu'il m'ait proposé cette sortie. Au départ il avait eu l'idée qu'on aille à Leclerc à pied (environ 1h aller) pour se balader. Puis il m'a proposé Granville et balade dans la vieille ville. Du coup j'ai préféré :) un peu plus romantique et un peu moins connu.

Il faisait pas mal de vent, le soleil a pointé le bout de son nez quand on est parti mais ce n'était pas grave. C'était chouette de se balader là tous les deux à découvrir des rues que je ne connaissais pas et de voir la mer.




Franck a pris pleins de photos!! Au bout d'un moment, je lui ai dit "Quand même... des cailloux... des feuilles!... une porte...". Mais c'est vrai qu'il y avait quelque chose de beau partout.






Finalement on s'est assis sur un banc de pierre pour admirer le paysage et on a refait le monde, l'avenir, nos vies, pendant bien une demi-heure.

Puis direction le repas de midi. Je lui avais dit que je voulais manger au restaurant ou quelque part, en tout cas pas chez nous, pour changer. Alors il a pensé à Burger King, devant lequel on était passé il y a quelques semaines en allant sur une autre plage vers Granville. Il y avait déjà mangé à Paris au temps des premiers en France, et il en avait gardé un très bon souvenir. Je ne m'attendais pas forcément à manger là, mais comme je lui avais demandé de se charger de la sortie, j'ai accepté et on y allé. Et je n'ai pas regretté! J'avais mangé dans un Burger King il y a 17 ans quand j'étais en Espagne avec ma classe de déco. Je ne me souvenais pas trop et il est vrai que je ne suis pas fan de McDo. Mais là quand même ça n'avait rien à voir et on a adoré!

Je n'aurais toutefois peut-être pas dû prendre l'énorme glace pour le dessert car ça m'a un peu rempli... mais par gourmandise.

En début d'après-midi on était de retour à la maison. On avait encore tout le temps de se reposer avant le retour des garçons. J'ai même pu faire quelques courses avant de me rendre à Curves pour une présentation DoTERRA. C'était une très bonne journée! (qui s'est terminée avec la découverte de la coupe de cheveux improvisée que Timothée s'était faite en classe...- du coup il est repassé sous la tondeuse, un peu plus court...)

Le reste de la semaine était assez cool. Timothée et Thomas ont eu leur sortie scolaire. Le premier est parti mardi au Zoo avec sa classe et d'autres. Cette fois-ci je n'ai pas accompagné. Étant donné son comportement quand je suis avec lui, on avait convenu avec la maîtresse que c'était mieux que je n'accompagne pas aux différentes sorties ou activités scolaires. Ça m'a fait drôle parce que c'était la première fois depuis que les enfants vont à l'école, que je ne venais pas aux voyages scolaires. Et en même temps j'étais déjà allée à ce zoo quand Thomas était en petite section et Nathanaël en grande section. Et puis c'est fatiguant comme sortie alors ça m'a permis de ne pas me stresser d'attention pendant une journée entière. Sa sortie s'est bien passée de ce qu'il nous en a dit et je n'ai pas eu de retour négatif de la maîtresse.

Le vendredi, Thomas est allé sur l'île de Tatihou. Là, par contre, j'aurais bien aimé y aller car je n'ai jamais eu l'occasion d'aller sur cette île. Mais en CM1 on n'accompagne plus... en tout cas on ne nous a rien demandé. Lui aussi a passé une très bonne journée avec un temps magnifique! Sa maîtresse n'a pas pu être avec eux car elle était malade. Heureusement, il lui avait offert son cadeau la veille.

Oui car la dernière semaine d'école c'est aussi les enfants qui offrent un cadeau à leur maîtresse, ou pour Nathanaël, professeurs préféré(e)s. Ainsi le mercredi nous confectionnions les surprises à distribuer.
Timothée a fait un mot que l'on a bien emballé, en y ajoutant quelques friandises. Il a aussi eu envie d'amener un paquet de fraises Tagada pour sa classe. Gentille attention!


Pour la maîtresse de Thomas on a repris l'idée du cadeau de la fête des mères que j'avais beaucoup aimée. En choisissant une autre recette de cookies, il a fait de belles couches d'ingrédients et a noté la recette et un gentil mot.



Nathanaël a voulu offrir quelques choses à son professeur préféré, celui d'histoire/géo, à sa prof d'anglais et sa professeur principale (français et théâtre). Pour cette dernière, j'ai eu l'idée d'un gâteau en bonbons, fait maison. On s'est bien amusé à le fabriquer, ce qui n'est pas si simple mais très chouette à faire; et surtout le résultat était impressionnant!


Pour son prof d'histoire, quelque chose en rapport avec Star Wars. Pour ne pas dépenser des milles et des cents, il a choisi ces tasses et un stylo. Il y a ajouté un échantillon d'huile essentielle qu'il aime bien.

Idem pour sa professeur d'anglais; deux échantillons et un gentil mot. Il est parti avec tout ça le vendredi matin. Je crois que tout le monde a bien apprécié. Sa professeur de français m'a même personnellement remerciée par message le lendemain. Je trouve cela sympa quand les cadeaux viennent du cœur et ne sont pas automatiques ou forcés. Chacun d'eux a eu de la joie à offrir.

Finalement, cela faisait un peu bizarre de se retrouver en vacances vendredi soir. C'est plutôt cette semaine qu'on s'en rend plus compte. Pas toujours facile d'avoir du calme et de la bonne entente entre eux toute la journée. Assez "marrant" comme ils peuvent passer du rire au larmes ou des bisous au cris. Dans l'ensemble je pense que tout se passera bien car j'essaie d'organiser des choses un peu chaque jour, des trucs simples mais qui leur plaisent. Le challenge étant de me trouver des moments pour moi, car moi aussi j'ai des choses à faire...

mardi 4 juillet 2017

Singulièrement attachant

 * Livret scolaire 2016-2017 :


1er trimestre : Timothée a déjà beaucoup progressé. (autonomie, repérage dans l'espace, écriture, respect des règles). Tes efforts devront porter sur l'intégration dans le groupe, les activités et les jeux collectifs.

2e trimestre : Bon travail dans l'ensemble, en progrès. Continue ainsi!

3e trimestre : Timothée a atteint l'ensemble des compétences de CP, tant en lecture que mathématiques. Malgré tout, il manque encore d'autonomie: repérage dans ses cahiers, son matériel, ses affaires, propreté.... Son travail est précipité, il n'y apporte peu de soin. Il commence à aller vers les autres lors des récréations, mais reste encore trop souvent à l'écart. Il craint  le regard des autres, il n'aime prendre la parole ou agir que lorsqu'il est sûr de lui. Un suivi psychologique (en cours) l'aidera à prendre confiance en lui et grandir plus sereinement. Bonne continuation vers le CE1.
*


Alors je m'interroge. Au fond de moi, avec mon ressenti de maman, je me dis que ces remarques ne sont pas bien graves. Je me rends compte aussi du décalage qu'il peut y avoir parfois avec les enseignants, les divergences d'appréciation, des méthodes qui ne sont pas toujours en adéquation. Ce besoin de se focaliser sur les 'C' plutôt que sur tous les autres 'A'. Ne serait-ce pas finalement la façon de faire de tout un chacun, face aux différentes situations de la vie quotidienne. Tout le ménage a été fait, la maison rangée, la table mise, mais on va voir la poubelle qui reste dans l'entrée. J'avoue que c'est ma façon de réagir aussi et finalement cela me rend plus humble quant à la réaction des maîtresses devant un bulletin scolaire. On montre ce qui ne va pas pour pousser à mieux faire, à progresser. Mais est-ce vraiment la meilleure méthode? Ne nous sentons-nous pas mieux et plus enclins à faire les choses quand les autres nous montrent tout le chemin déjà parcouru? Pour certaines personnes, il n'y aura pas de mal, pour d'autres, cela va les bloquer, leur faire faire l'inverse de ce que l'on voudrait. D'autres s'enferment et ne dévoilent que peu ce qui le préoccupent.

Timothée est singulier. Nous le voyons tous les jours. Avec la même éducation que ses deux frères, il ne réagit pas de la même manière, on doit corriger le tir souvent. Et après tout, on dit qu'on leur a donné la même éducation, mais on ne peut pas l'affirmer. On a le sentiment qu'on a fait pareil, mais nous aussi les parents on change, on grandit, on s'interroge, on laisse passer, on renforce... On ne fait jamais pareil au final. On les élève à des moments différents de notre vie. On ne vit pas les choses de la même façon...
Grâce à Timothée, nous revoyons notre façon d'éduquer nos enfants, de les élever, au vrai sens du terme. On essaie d'être plus à l'écoute, d'avancer sans punitions ni récompense, de faire comprendre à chacun que le réel bonheur, que la réelle satisfaction c'est quand on sait qu'on a bien agit. Pas facile d'être d'accord sur tout (et au fait, est-ce nécessaire?!) en tant que parents. Nous aussi on a nos bagages émotionnels, notre enfance, notre éducation...etc. Que c'est compliqué finalement! Et en creusant un peu, enrichissant peut-être, sûrement.

Alors je m'interroge. Que retient Timothée? Lui qui ne parle que peu de ce qu'il ressent. Qui répond toujours "très bien!" quand je lui pose une question. Qui évolue à son rythme, mais qui évolue quand même. Il connaît plusieurs angoisses en effet, mais cet "étiquette" qui lui colle à la peau, qu'on lui a collée à l'école surtout, ne l'empêche-t-il pas d'avancer? Doit-il se conformer à la règle de notre société? Cette règle qui dit que nos affaires doivent être dans un ordre précis, qu'on doit obligatoirement jouer avec les copains à la récré, que l'on doit savoir mettre la tête sous l'eau sans peur? Et si l'enfant ne vit pas mal toutes ces choses? Si son monde est différent, à part, mais qu'il progresse comme ça, à sa façon, qu'il apprend la vie autrement... Je ne sais pas. Je nous sens tous tellement conditionné depuis toujours. Et quand on sort du moule, qu'on réagit, qu'on ressent que ce n'est pas comme cela que l'on fonctionne, alors on nous dit qu'on a un problème et il faut tout faire pour re-rentrer dans ce moule. 


Je ne dis pas qu'il ne doit pas y avoir de règles. Au contraire, on part à la perte de notre société sans règles, au chaos. Mais la règle n'est-elle pas en nous?! Si on y pense très fort, qu'on suit notre "instinct", ne peut-on pas trouver la règle qui nous régit tous, la règle du bon sens, la règle de la bienveillance, la règle de l'altruisme. Si on se concentrait sur ce que l'on ressent à ce moment précis, sans passé, sans avenir, là maintenant dans le présent, que nous dit notre cœur, notre esprit, notre être? Quand mon enfant ne me regarde pas dans les yeux quand je lui parle, quand il veut s'asseoir par terre dessiner, quand il saute partout en rigolant, quand il vit, que me dit mon être? 
Au final, je m'interroge sur ce que je veux transmettre à Timothée, comment je veux communiquer avec lui de mon monde au sien. Oui je veux qu'il se sente bien, qu'il sache exprimer ses émotions, qu'il arrive à sortir de ses angoisses s'il en a, qu'il se construise pour être un adulte équilibré qui n'aura pas besoin d'aller réconforter son enfant intérieur. Nous ne savons pas toujours comment nous y prendre mais nous devons nous faire confiance. Faire confiance à notre ressenti. Sans déroger aux règles qui nous paraissent essentielles, arriver là où on sent qu'il doit arriver, avec le chemin que l'on ressent le plus adapté pour lui. Et si ce n'est pas le même chemin que les autres, le même chemin que la société, alors essayons tout de même de l'emprunter, car on peut être surpris par ce qu'on va y découvrir. Une autre façon de faire, une autre façon de vivre, plus harmonieuse avec soi. 
Et en chemin, trouvera-t-il des personnes bienveillantes qui sauront l'accompagner? Je veux répondre oui. On a trouvé ce genre de personnes sur notre chemin et je sais qu'elles existent. S'il est lui-même bienveillant, d'abord avec lui même, les personnes qui lui "ressemblent" viendront naturellement vers lui. Je ne veux pas paraître naïve, je sais que le monde est dur. Mais je veux être optimiste et confiante. Au fond de moi, je sais que rien n'est perdu, qu'il a la force de faire face et de ressentir tous les bienfaits d'une vie en harmonie avec ses émotions. Le petit chat effrayé qui se sent regardé par tous car il ne danse pas avec les autres petits chats, peut trouver de la force en lui pour danser avec eux et se réconcilier avec le groupe. A quel moment devons-nous faire comme le groupe? A quel moment devons-nous nous démarquer? Mais la vraie question est "pourquoi?" Pourquoi ne nous mêlons-nous pas au groupe? Pourquoi sinon faisons-nous comme les autres? Quelle est notre véritable motivation, notre émotion à ce moment-là?
J'aime à penser que quelques soient nos ressentis désagréables, angoissants, terribles, nous pouvons en guérir. Parfois pas seul, mais en ayant un déclic, une prise de conscience et surtout de la bienveillance envers nous-mêmes. Et je sais que nos ressentis agréables, apaisants et joyeux restent et c'est ceux-là qui nous poussent vers le haut, vers le réel bonheur, vers l'équilibre qui nous fait avancer dans la vie.

samedi 1 juillet 2017

Ils chauffent les planches!

La semaine dernière les garçons avaient leur présentation de fin d'année au théâtre. Une année sur deux ils se donnent en spectacle grandeur nature. Cela faisait plusieurs semaines qu'ils répétaient avec leurs enseignantes, autant la danse que le chant (pour Thomas qui faisant les deux). Alors on a eu droit à plusieurs répétitions en privé à la maison. J'avais accompagné la classe de Timothée à la salle de répétition aussi plusieurs jeudis après midi mais sans rester. J'avais juste regardé une fois en fin de danse, par la porte ajourée. J'avais trouvé cela assez exceptionnel de leur avoir appris tous ces pas de danse en si peu de temps ! Avec sa super mémoire Timothée connaissait tous les pas et quelques jours avant le spectacle il les notait même sur une feuille avec en face les paroles de la chanson qui correspondaient à ce moment là. Assez épatant 😊

Thomas était tout content de sa danse, sur Sia, et il chantait les paroles en anglais avec Timothée à sa façon, toute la journée. Aujourd'hui encore et ça trotte dans la tête ! La maîtresse l'avait placé devant, entre deux copines préférées et deux copains, tout fier de se trouver là. J'étais contente cette année de ne pas stresser à l'approche du jour J. Bien sûr ce n'est pas moi qui dansait, mais souvent je me mettais à leur place et stressais pour/avec eux. Merci la sophrologie et autre de m'apprendre à gérer mes émotions.

La semaine avant la représentation, les garçons avaient eu l'occasion de faire une répétition devant les autres classes dans la cour. Et là, Timothée a bloqué. Il n'a pas voulu danser. Il disait que tout le monde le regardait et cela le gênait. La maîtresse lui a expliqué que c'était justement parce qu'il ne dansait pas que tout le monde le regardait. Le midi je lui en ai aussi parlé. Et une image m'est venue en tête pour le lui expliquer. S'il y a un groupe de petits chats qui dansent - il aime beaucoup les chats- et qu'il y en a un qui est à côté et qui ne danse pas, qui vas-tu regarder? Il me répond "Celui qui ne danse pas avec les autres". Et si ce petit chat danse avec le groupe, qui vas-tu regarder? " Tous les chats ensemble" . Il avait alors sa réponse. Pour ne pas être gêné par le regard de tout le monde sur lui - et au passage qui crient allez Timothée !- encore pire pour lui...- il devait danser avec le reste du groupe comme dans ses répétitions précédentes. Le lendemain l'expérience s'est représentée et il était tout fier de me dire qu'il avait dansé avec les autres et que personne n'avait regardé le petit chat tout seul;) Je savais alors que tout allait bien se passer le soir du spectacle au théâtre.

Cette année ils avaient divisé le spectacle, avec les classes sur deux jours. Timothée passait le lundi. Nous nous sommes rendus au théâtre avec Thomas et Jacqueline - seulement deux places par famille par soir et Anne Sophie m'a gentiment donné une place dont elle n'avait finalement pas besoin.

Comme ça Thomas a pu venir. Timothée n'avait pas l'air stressé et il est parti sans problème avec sa maîtresse. Nous nous sommes donc installé dans la salle à une bonne place pour prendre des photos. Il est bon de noter que la température extérieure de ces jours-là était  supérieur à 28°C et donc je vous laisse imaginer la température à l'intérieur, avec 400 personnes et pas de climatisation ni aération. .. Heureusement j'avais pris de l'eau et un peu de Pasttense DoTERRA sur la nuque pour me rafraîchir.

Le thème cette fois-ci était une croisière à travers le monde avec une troupe musicale en tournée. Petit retour en arrière avec cette série culte que je regardais souvent l'après midi 😉

Les tous petits étaient vraiment trop choux!

Puis est venu le tour des CP.  Et qu'est-ce qu'on a été impressionné par Timothée! Dommage qu'il ait été au fond car il était vraiment à fond! Génial! On voyait vraiment qu'il prenait plaisir à danser et ça faisait chaud au cœur - comme si on n'avait pas assez chaud comme ça🤔-


J'étais vraiment fière de lui et surtout on voyait qu'il était vraiment content. Je suis allée le récupérer et en attendant la fin du spectacle- Thomas voulait tout voir- on a attendu un peu dehors au "frais". En rentrant j'étais tout même soulagée que tout se soit bien passé et que ce spectacle soit fini pour lui. C'était éprouvant toutes ces répétitions !

Le lendemain soir c'était au tour de Thomas et Nathanaël. Thomas avait une danse et chantait dans la chorale un medley de 10 chansons à la fin du spectacle. L'organisation pour ce soir-là était un peu plus compliquée. On avait nos deux places, pour Franck et moi. Jacqueline gardait Timothée à la maison. Je devais poser Thomas à 18h30 au théâtre, une demi heure avant le spectacle puis Nathanaël au collège. Il allait attendre là-bas jusqu'à 20h, heure à laquelle il allait revenir au théâtre - c'est juste à côté de l'école- après avoir mangé avec les 3e et les profs qui étaient au collège ce soir-là. Franck et moi enchaînions les deux représentations, puisqu'à 20h30 c'était le spectacle de théâtre des collégiens. Nathanaël a pris cette option en début d'année et avait bien appris tout son texte du maître de philosophie dans le Bourgeois Gentilhomme. J'y reviendrai après.

Bref, après avoir posé tout le monde j'ai pu entrer prendre ma place et attendre Franck qui a fini plus tard ce soir-là. Heureusement il est arrivé à temps. Mardi il faisait encore plus chaud que la veille et je pense qu'on a perdu au moins 2l d'eau chacun! Enfermés de 19h à 22h30! La bouteille d'un litre et demi y est passée. Un moment donné j'en ai même versé sur moi tellement j'avais chaud!

Franck faisait vraiment un effort pour être là, après une dure journée de travail et dans cette chaleur. Il savait que c'était pour les enfants. Au final je crois qu'il n'a pas regretté car il apprécié voir les talents de Thomas et Nathanaël, qu'il a bien félicité après. J'ai beaucoup aimé la danse de Thomas. Tout son groupe était vraiment bien ensemble et on sentait aussi qu'il aimait se produire sur scène.



Les autres danses étaient chouettes dans l'ensemble. Chaque fois la maîtresse de CM2 se donne à fond pour organiser tout ça. Petit clin d’œil à Elvis avec ses élèves garçons, plus la super danse des filles à la fin. C'est la préférée de Thomas qui avait pu la voir la veille lors de la répétition générale au théâtre.


A la fin on a eu le medley des chansons. Dommage que Thomas était dans l'ombre.  Il y avait beaucoup de monde sur scène. Une des copines de Thomas a même dansé sur une des chansons devant tout le monde avec deux autres filles. Thomas était en admiration. ..

Je dois avouer que j'étais quand même contente quand c'était fini. J'avais hâte de sortir au frais et la fin est toujours un peu plus longue avec toutes ces chansons. Les personnes qui attendaient pour le spectacle du collège commençaient un peu à s'impatienter dehors. Il fallait attendre que tout le monde sorte avant de les accueillir et il y avait du retard. On a finalement pu prendre nos places, récupérer Thomas et aller se rasseoir tous les trois au chaud😐

Grande première pour nous et surtout pour Nathanaël qui pour la première fois foulait le sol des planches dans la peau d'un personnage de Molière. Ils devaient être 30 à se repartir les différents rôles de la pièce. Chacun leur tour ils se voyaient attribuer un rôle identique au fur et à mesure des actes. Nathanaël était dans le 2e acte. C'était super et émouvant un peu de le voir ainsi sur scène. Thomas était scotché!

La pièce était super! Décalée avec des passages musicaux super actuels - NTM, Fatal Bouzouka, Maître Gim's, Pink Floyd ( ah quand même! ...), etc- Je ne suis pas fan de ce genre de musique (sauf Pink Floyd ) mais je dois dire que c'était super marrant dans la mise en scène.
Les élèves jouaient très bien et on était impressionné avec Franck de la quantité de texte qu'ils avaient à retenir. Moi aussi au lycée j'avais fait du théâtre. ... 😋

Un entracte au milieu nous a permis de respirer un peu et de grignoter- il était déjà 22h...- puis retourner dans la salle pour la fin. La prof de théâtre ( professeur principale et de français de la classe de Nathanaël ) était bien émue à la fin du spectacle et jusqu'à larmes même en coulisses.

Nous avions passé une très bonne soirée et nous étions très fier de nos deux grands garçons. Cela dit, nous n'étions pas mécontents de rentrer prendre une douche!


Je crois que tout le monde a été satisfait de ses représentations et nous sommes heureux qu'ils s'épanouissent ainsi. Dans deux ans,aux prochain spectacle, il n'y aura plus que Timothée à aller voir et peut-être que Thomas fera à ce moment-là partie de la troupe de théâtre du collège, lui qui sera alors en 6ème. En tout cas c'est quelque chose qui lui plaît et la maîtresse nous la confirmé l'autre jour en voyant sa prestation en classe sur un thème d'improvisation. C'est la faculté impressionnante qu'ont les timides de se mettre dans la peau d'un autre 😊
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...